Retour au blogue
Publié par Vincent Soucy, FSA, FICA, le 25 février 2016
Solutions pour économiser
Assurance collective : Être vieux, ça coûte cher!

etre-vieux-coute-cher.jpg

En assurance collective, les coûts sont fortement influencés par plusieurs facteurs, dont l’expérience de réclamations du groupe, le type et la richesse des protections offertes, l’industrie dans laquelle évolue l’entreprise et la démographie du groupe. Ce dernier facteur est souvent sous-estimé, mais son influence est bien réelle. Découvrez-le dans cet article!

Telus Solutions Santé (Telus), qui est le fournisseur de carte de paiement direct d’AGA Assurances Collectives, administre le paiement des réclamations pour plus de 13 millions de canadiens couverts par des régimes d’assurance privés. Avec leur base de données, Telus a pu extraire des statistiques très intéressantes sur l’impact de l’âge sur le coût annuel des médicaments. 

25 ans vs 60 ans = 2 000 $

Pour un assuré avec un âge moyen de 25 ans, le coût annuel moyen de réclamation en médicaments est d’environ 275 $, alors qu’il est de plus de 2 300 $ pour un employé de plus de 60 ans. Nous parlons donc d’une différence de plus de 2 000 $ en réclamations moyennes par année, et ce pour un même régime!

Le nombre de personne à charge augmente aussi les coûts

Le coût moyen des réclamations en médicament augmente aussi grandement entre un assuré de 25 ans et un assuré de 35 ans. La hausse des coûts de plus de 200 % est toutefois principalement attribuable au fait que l’assuré a souvent fondé une famille. La hausse moyenne de près de 600 $ est tout de même faramineuse et a un impact majeur sur le coût des régimes.

La règle du pouce…

En regardant les statistiques en détail, il est possible d’établir une bonne vieille règle du pouce : pour chaque année de vieillissement, le coût moyen par assuré augmente d’environ 50 $. Ainsi, pour un groupe de 100 employés où il n’y aurait aucun changement d’une année à l’autre, une hausse de 5 000 $ serait malgré tout attendue uniquement en lien avec le vieillissement du groupe.

Mon ancien régime était beaucoup plus généreux et coûtait bien moins cher!

Il arrive fréquemment qu’un employé qui change d’emploi trouve que son nouveau régime coûte plus cher et qu’il est moins généreux. C’est normal! Pour deux régimes offrant sensiblement les mêmes protections, le coût peut varier grandement en fonction des facteurs énumérés plus tôt, dont l’âge moyen du groupe! Le partage de coût entre l’employeur et les employés doit également être pris en considération.

Pour les employeurs, les employés plus âgés représentent souvent des personnes-clés. Il est donc important de continuer à offrir des protections adaptées à leurs besoins. Il faut toutefois s’assurer de mettre en place les meilleures pratiques afin de limiter les hausses de coûts trop importantes.

La communication est un autre élément trop souvent oublié afin de s’assurer que les employés comprennent la valeur des protections qui leurs sont offertes et l’impact qu’ils peuvent avoir afin de contrôler les coûts pour tous.

Peu importe votre situation, un de nos conseillers peut vous aider à y voir plus clair et à trouver des solutions afin d’assurer la pérennité de votre régime d’assurance collective. Contactez-nous!

rver

Bachelier en actuariat et Fellow de l’Institut canadien des actuaires, Vincent Soucy a évolué pendant plus de 10 années dans une firme d’actuaire-conseil où il a conseillé de nombreux clients nationaux dans la gestion et la révision de leurs régimes d'assurances collectives et de retraite. Il s’est joint à AGA assurances collectives en 2014 et supervise les équipes de conseil et tarification.
Vincent Soucy, FSA, FICA