Retour au blogue
Publié par Louise Gagné, FSA, FICA, le 13 février 2020
Gestion d'un régime
Avantages sociaux : Régime modulaire, flexible ou cafétéria?

avantages-sociaux-regime-modulaire-flexible-cafeteria-1

Les régimes modulaires sont très populaires et aident les employeurs à ajouter de la flexibilité à leur offre d’avantages sociaux. Vous croyez qu’un régime modulaire est une bonne solution pour votre entreprise? Ou est-ce plutôt un régime flexible qui serait approprié ? Lequel choisir ? Et surtout, quelle est la différence entre les deux ? Et les fameux régimes cafétéria ou super flex, ça a l’air intéressant, mais qu’est-ce que c’est au juste ?

Avantages sociaux : Quelques distinctions importantes

La terminologie utilisée pour décrire les régimes non traditionnels (i.e. où les employés ont des choix à faire, comparativement aux régimes traditionnels où l’offre est la même pour tous) n’est pas uniforme dans le marché et varie selon les utilisateurs. 

En général, quand on parle de régime modulaire, on fait référence au concept suivant : des choix sont offerts, dans plusieurs garanties ou au minimum en soins de santé et en soins dentaires, et le choix doit se faire en bloc, pour toutes les garanties. Par exemple, si le participant doit choisir entre les modules Or, Argent ou Bronze en soins de santé et qu’il a les mêmes choix en soins dentaires, le choix s’appliquera aux deux garanties. Il n’est pas possible d’avoir le module Or en santé et autre chose en dentaire, ce sera Or partout.

Le régime flexible quant à lui permettra les combinaisons, et le participant pourra ainsi créer son propre « module », selon ses besoins propres.

Le régime modulaire est plus simple à comprendre et à administrer que le régime flexible, mais apporte moins de flexibilité aux participants. 

Le terme « cafétéria » quand à lui, origine des débuts des régimes flexibles et fait simplement référence au fait que dans ce type de régime, la situation du participant ressemble à celle de quelqu’un dans une cafétéria qui choisit, parmi plusieurs plats offerts, uniquement ceux qu’il désire. Finalement, un régime flexible et un régime cafétéria, c’est la même chose !

Le régime cafétéria : une fausse perception

On pense souvent à tort que le terme cafétéria désigne un régime où chaque participant peut choisir exactement les frais qu’il veut, comme par exemple :

  • Employé #1 : Médicaments, lunettes, chiropraticien
  • Employé #2 : Hôpital, massothérapeute, chaussures orthopédiques
  • Employé #3 : Tous les frais mentionnés ci-dessus plus l’orthodontie pour ses enfants
  • Etc…

Un régime où chaque personne prend exactement les soins qu’elle est certaine d’utiliser n’est pas viable et impossible à mettre sur pied. Imaginez un assureur qui accepterait d’assurer seulement les maisons qui sont certaines de brûler ! C’est ce qu’on appelle de l’antisélection et le principe de l’assurance collective est de l’éviter à tout prix, sans quoi les coûts seraient prohibitifs. 

Même les régimes les plus flexibles vont imposer des limites dans les choix de frais couverts, afin de gérer l’antisélection et d’éviter que seuls les grands réclamants se retrouvent dans les choix les plus généreux et que seuls les gens qui ne réclament rien choisissent l’option la moins généreuse. 

Super flex

Les employeurs qui veulent ajouter encore plus de flexibilité peuvent aussi aller du côté des « super flex », où des choix sont non seulement offerts dans les garanties assurées, mais aussi dans l’utilisation des sommes inutilisées dans un compte santé, un compte mieux-être, un REER collectif ou un RPDB, ou même la possibilité de s’acheter des vacances supplémentaires ! 

Pour que ces choix soient possibles, l’employeur doit cependant assumer une part importante des coûts du régime, pour que les employés choisissant le module de base reçoivent des sommes supplémentaires à attribuer dans les différents véhicules. Cela ne sert à rien de faire miroiter aux employés que leur nouveau régime flexible leur donne l’opportunité de mettre de l’argent dans leur REER si personne ne peut le faire !  

Quel type de régime offrir à ses employés ?

Alors qu’est-ce qui est le mieux, un régime modulaire, un régime flexible ou un super flex ?  Il n’y a pas de réponse unique à cette question, car les besoins de chaque groupe sont différents.

Pour pouvoir prendre une décision éclairée, voici des éléments de réflexion pour les employeurs :

1. Temps à consacrer à l’administration du régime : les efforts qu’un employeur doit consacrer à l’administration d’un régime avec des choix sont plus grands que ceux consacrés à un régime traditionnel :

    • Dédoublement des choix des employés et des déductions afférentes
    • Réadhésions (période annuelle ou aux 2 ans où les employés peuvent modifier leur choix selon certaines restrictions)
    • Évènements de vie (liste d’évènements donnant le droit aux employés de modifier leur choix sans contrainte si l’employeur est avisé à temps)
    • Si vos ressources sont limitées, un régime modulaire est peut-être plus indiqué pour vous puisque le nombre de choix possibles y est moindre que dans un régime flexible.
2. Efforts mis sur communication : une des clés du succès d’un régime, qu’il soit modulaire ou flexible, est la communication qui l’accompagne. Idéalement, les employés doivent être informés avant, pendant et après le processus d’implantation. On doit aussi leur expliquer le fonctionnement du nouveau régime. Plus le régime est complexe, plus la communication est importante pour que vos employés le comprennent bien et en profitent. Si le temps manque, ou si vous croyez que les connaissances actuelles de votre population se prêtent difficilement à l’introduction d’un régime complexe, le modulaire est probablement votre meilleur choix.

3. Taille du groupe : en termes d’avantages sociaux, un régime modulaire ou flexible réussi est un régime où il y a un minimum de 10%-15% des employés dans chaque choix possible. Il ne sert à rien de développer un régime hyper flexible si 90% des employés se retrouvent dans la même option. Plus la taille de votre groupe est petite, plus le régime modulaire peut être suffisant pour vos besoins et ceux de vos employés.

Le sujet vous intéresse ? Parlez à votre conseiller AGA, il saura vous dirigez vers le régime parfait pour vous !

New Call-to-action

Louise Gagné a débuté sa carrière chez un assureur avant de travailler pendant plus de 15 ans dans une grande firme d’actuaire-conseil à titre de directrice en assurance collective. Louise détient le titre de Fellow de l’Institut canadien des actuaires. Au sein d’AGA assurances collectives depuis 2014, elle apporte du soutien technique, assume la responsabilité de la formation et de l’encadrement technique des courtiers et assure les activités de conseil auprès de la clientèle de grandes entreprises. Elle est aussi chargée de cours à l’UQAM.
Louise Gagné, FSA, FICA