Retour au blogue
Publié par Audrey Ng Kwai Hang, le 10 décembre 2020
Bien-être au travail
La télémédecine... nouvelle norme ?

Télémédecine-covid19

Garder ses distances. Se laver les mains. Porter un masque.

Ces comportements se sont imposés dans notre quotidien depuis le mois de mars, lorsque l’irruption de la pandémie de COVID-19 nous a forcés à nous adapter rapidement à une nouvelle réalité. Cette nouvelle réalité nous a aussi amenés à modifier notre façon de travailler, de magasiner et même de consulter un médecin. Pour en apprendre davantage, consultez cet article !

Comment fonctionne la télémédecine ?

Le recours à la télémédecine constitue un changement de taille pour les patients qui avaient l’habitude de se rendre à l’urgence de l’hôpital ou d’attendre dans une clinique bondée pour voir un médecin. La télémédecine ou clinique virtuelle est un service qui permet de consulter des professionnels médicaux au moyen d’une plateforme électronique. À partir d’un ordinateur ou d’un téléphone intelligent, les cliniciens et les patients communiquent à distance pour des soins, des conseils, des interventions, des suivis, des ordonnances et des références.

Dans sa forme actuelle, la télémédecine existe depuis environ cinq ans. Pour des raisons évidentes, elle est beaucoup plus utilisée depuis le début de la pandémie. D’après un sondage mené par Sanofi en 2019, 71 % des participants des régimes d’assurance collective se montrent disposés à se servir de technologies virtuelles pour obtenir des services de santé. Cela n’a rien d’étonnant. Dans un rapport accablant déposé à l’Assemblée nationale du Québec en octobre 2020, le Vérificateur général a souligné que l’accès aux soins ne s’était pas amélioré au fil des ans et semblait même se dégrader. Il reste difficile de trouver un médecin de famille et d’obtenir des rendez-vous quand on en a un. Le nombre de personnes en attente d’un médecin de famille ne cesse d’augmenter et a bondi de 73 % en trois ans.

Dans ce contexte, la pandémie de coronavirus a indubitablement renforcé l’attrait de la télémédecine aux yeux des promoteurs de régimes d’assurance collective du pays. Près de 20 % des promoteurs de régimes de notre bloc d’affaires offrent désormais un tel service à leurs employés.

De plus, le recours à la télémédecine parmi les participants des régimes a augmenté de 24 % en un an et devrait continuer de progresser l’an prochain. Alors que la pandémie entre dans sa deuxième vague, les statistiques de notre bloc d’affaires font ressortir les tendances suivantes :

  • Tant les femmes (54 %) que les hommes (46 %) optent pour des consultations virtuelles.
  • Les services de télémédecine sont utilisés par différents groupes d’âge, à commencer par les 30-39 ans (29 %), les 20-29 ans (24 %) et les 40-49 ans (20 %).
  • Le jour est le moment préféré pour consulter un professionnel médical (59 %), suivi par le soir (38 %) et la nuit (3 %).
  • Les consultations virtuelles sont beaucoup plus fréquentes en semaine (82 %) que le week-end (18 %).
  • Les quatre principales raisons du recours aux services de télémédecine sont les infections (32 %), la maladie mentale (21 %), les problèmes de peau (18 %) et la fatigue chronique (11 %).
  • Par ordre de fréquence, les consultations virtuelles ont abouti à la prescription d’un médicament (39 %), à une consultation en personne (24 %), à des tests de laboratoire (18 %) et à des références vers des spécialistes (18 %).
Les exigences actuelles de distanciation physique et l’interruption des modes traditionnels d’accès aux médecins ont incité de nombreux promoteurs à ajouter la télémédecine à leurs régimes d’assurance collective, d’autant plus que ce service est facilement accessible. Ainsi, cette nouvelle réalité se mue en nouvelle normalité.

Songez-vous à offrir la télémédecine à vos employés ? Tous les fournisseurs de services de télémédecine ne sont pas égaux !

Téléchargez notre liste des 10 éléments à prendre en considération pour choisir un fournisseur de télémédecine.

N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions ou si vous voulez une soumission.

New call-to-action

Audrey Ng Kwai Hang, Directrice de comptes. Avec plus de 20 ans d’expérience dans le domaine d’assurance collective, avant de se joindre à l’équipe AGA, Audrey a travaillé chez plusieurs assureurs nationaux, étant responsable du développement des affaires ainsi que de la gestion des comptes corporatifs majeurs. Au cours des années, elle a développé une réputation de professionnelle fiable et accessible ayant la capacité d’inspirer les autres et d’être un agent de changement. Elle est vue par ses collègues et ses clients comme une excellente communicatrice, sachant adapter son message aux besoins de son public. Audrey a fait ses études en relations industrielles à l’Université McGill.
Audrey Ng Kwai Hang