Retour au blogue
Publié par Laurier Richard, Syndic autorisé en insolvabilité, le 20 avril 2021
Solutions pour économiser
Budget personnel : 5 conseils adaptés à la relance économique

budget-personnel

L’après-COVID ? Nous n’en sommes pas encore là, mais l’accélération des campagnes de vaccination nous montre la lumière au bout du tunnel. Alors la question se pose : comment se préparer financièrement pour le retour tant espéré à la normale ? L’établissement d’un budget personnel d’après-COVID sera un devoir essentiel.À quoi peut-on s’attendre ? À mesure que la relance économique se poursuit, elle sera amplifiée par une immense demande refoulée, forte de plus d’un an de privations. Bref, on s’attend à une période de surconsommation. Des vacances aux mariages, l’après-COVID ne verra surtout pas les mêmes tendances à l’épargne.

Cela dit, les leçons financières de la COVID-19 ont fait leur œuvre. Avez-vous vraiment besoin de vous replonger avec hâte dans toutes vos habitudes de consommation prépandémiques ? La stratégie consistera à définir un nouvel équilibre.

Voici 5 conseils à retenir avant d’établir votre budget personnel d’après-COVID.

1) Retrouver un équilibre budgétaire

Après la réouverture de l’économie, on peut s’attendre à des dépenses supplémentaires, c’est inévitable et même une très bonne nouvelle. Pour parer au choc, il suffit de repenser votre budget. Prévoyez donc une période de transition où vous allez sortir plus souvent que d’habitude. Le retour des activités sportives va aussi peser sur les revenus de ménage. Pour les personnes qui doivent retourner au bureau après un an de télétravail, les frais de transport vont également se faire sentir. En planifiant votre budget personnel, réfléchissez bien à votre vie d’avant-COVID : quelles sont les dépenses qui vont faire leur retour sur scène ? Lesquelles peuvent rester dans le passé ? C’est le moment de faire le tri.

2) Revenir sur vos envies et vos désirs

Établir un budget personnel est plus facile à dire qu’à faire. Dans la plupart des cas, il faut un peu d’introspection. Est-ce une erreur de croire que nous avons besoin de vacances ou d’un nouvel iPhone? Pas nécessairement. Pour avoir un bon budget et une saine perspective, il faut savoir ce que vous voulez vraiment dans la vie et honorer vos goûts et vos passions du mieux que vous pouvez.

Les difficultés arrivent lorsque vous avez du mal à prioriser vos intérêts et à ne plus vivre selon vos moyens Avez-vous tendance à vouloir tout faire ? Lorsque vous êtes prêt à dépenser pour le plaisir, ajustez votre budget personnel pour accorder à ces achats de la place, d’un mois à l’autre, d’une saison à l’autre. Donnez priorité aux désirs qui vous procureront une satisfaction plus durable et qui auront un impact positif dans votre vie.

3) Ne pas oublier votre fonds d’urgence

S’il y a une leçon d’argent à tirer de la pandémie, c’est que les imprévus sont inévitables et il vaut mieux y être préparé. L’indice d’accessibilité financière de BDO montre qu’une majorité de personnes (51 %) croient que l’établissement d’un fonds d’urgence est plus important maintenant que jamais. Est-ce que vos protections à court terme sont adéquates ? Si vous ne bénéficiez pas de protection adéquate, essayez d’épargner trois mois de frais de subsistance et assurez-vous de garder ces économies au comptant, dans un compte en banque séparé (mais pas votre REER !). Advenant une absence prolongée, est-ce que vos protections d’assurance salaire vous protègent adéquatement afin de couvrir vos obligations ?

4) Réduire les dettes

Un bon budget personnel demande une approche coordonnée. À part le fait de renforcer votre fonds d’urgence, il faut trouver des stratégies pour réduire les dettes. Pourquoi ? En réduisant vos obligations financières, vous évitez d’atteindre le plafond de votre crédit, vous donnant ainsi de la marge de manœuvre, si jamais vous en avez réellement besoin. En premier lieu, concentrez-vous sur les dettes à taux d’intérêt élevé comme les factures de cartes de crédit. Un fonds d’urgence couplé d’une marge de crédit à taux d’intérêt avantageux peuvent être, ensemble, un excellent gilet de sauvetage si jamais une urgence se produit.

Selon l’indice d’accessibilité financière de BDO, l’endettement durant cette période de pandémie est devenu difficile pour près d’un quart des Canadiens (23 %). Si c’est votre cas, parlez avec un syndic autorisé en insolvabilité. Un syndic peut vous aider à comprendre les différentes stratégies de gestion de la dette qui sont disponibles, comme les prêts de consolidation, la proposition de consommateur et même la faillite.

5) Définir vos objectifs financiers à moyen et à long terme

Durant ces derniers mois de confinement, prenez le temps de cerner vos objectifs à moyen et à long terme. Le côté positif du confinement — oui, il y en a —, est le répit face à la surconsommation, au fameux « FOMO » (en anglais : fear of missing out), soit la peur de manquer quelque chose, qui peut provoquer des sentiments d’infériorité, voire même vous pousser à imiter un mode de vie qui dépasse vos moyens. En dehors de la pression sociale, qu’aimeriez-vous réaliser ? Quels sont les impacts sur vos objectifs en lien avec votre régime de retraite ?

Pour bien fonctionner, un budget personnel a besoin de direction. Lorsque vous avez des objectifs clairs, il devient plus facile de justifier une approche plus sélective relativement à votre argent.

Budget personnel : temps de faire vos devoirs !

Une bonne appli de budget peut vous aider à mettre le pied à l’étrier. Mais n’oubliez pas que le bien-être financier n’est pas seulement une question de chiffres. Le plan de dépense qu’est le budget n’est que la partie visible de l’iceberg. Il faut comprendre les vraies raisons derrière vos habitudes de consommation. Pouvoir contrôler celles-ci exige de la volonté, de la patience et, par-dessus tout, de la conscience de soi.

Prêt à prendre votre situation financière en main ? Cliquez sur le lien ci-dessous afin de vous inscrire au webinaire gratuit L’angle mort de la Covid-19 : L’impact sur vos finances personnelles qui aura lieu le 12 mai prochain à midi.

L’angle mort de la Covid-19 : L’impact sur  vos finances personnelles S'inscrire au webinaire !

Diplômé en droit de l’Université Laval, Laurier Richard est membre du Barreau du Québec depuis 1995. Après avoir œuvré en pratique privée pendant 5 ans, il a obtenu sa licence de syndic autorisé en insolvabilité en 2004. M. Richard a joint les rangs de BDO Canada Limitée en février 2018 à titre de Vice-président et directeur principal des opérations en matière d’insolvabilité pour la grande région de Québec. Exerçant autant en matière commerciale qu’au service des consommateurs, il est reconnu pour son professionnalisme, ses conseils avisés et sa grande capacité d’écoute. Formateur reconnu auprès du Barreau du Québec, de la Chambre des huissiers de justice du Québec, conférencier invité à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Laurier adore parler de son métier et vulgariser les aspects touchant les finances personnelles.
Laurier Richard, Syndic autorisé en insolvabilité